Le secret du Matcha enfin percé

Chers amis,

Depuis neuf siècles, le thé Matcha est autant considéré autant comme une boisson plaisir que comme un médicament au Japon.

Il a la réputation de prolonger la vie, d’éloigner la maladie, et même de soigner certains maux digestifs et cutanés.

Ses vertus ne sont pas l’effet du hasard, ni même un quelconque effet placebo.

Nous savons désormais précisément pourquoi.

2003 : des chercheurs percent le secret des bienfaits du Matcha

En 2003, des chercheurs américains ont enquêté sur les ECGC du thé Matcha.

Les ECGC, je vous en ai parlé dans un récent message, consacré aux bienfaits santé du thé vert. C’est grâce à ces ECGC que le thé vert :

  • Prévient la formation de tumeurs cancéreuses ;
  • Protège des maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson ;
  • Régule le système cardio-vasculaire ;
  • Diminue le sucre sanguin et maintient un « poids de forme ».

Ce qu’ont découvert ces chercheurs américains, c’est que les ECGC du thé Matcha sont 137 fois plus puissant que ceux du thé vert « classique », infusé.

Le secret, vous allez le voir, repose dans la préparation de la plante, qui rend la biodisponibilité de ses nutriments de très loin supérieure à celle des thés infusés.

Une culture de pointe

Le thé Matcha que boivent les Japonais n’est pas celui qui s’adresse aux touristes et aux étrangers : c’est une plante choyée, cultivée sans pesticide.

C’est la première garantie des bons nutriments du Matcha.

Il y a ensuite sa fabrication et sa préparation, qui sont uniques au monde. Les feuilles de thé ne sont pas roulées. Elles sont coupées en tout petits morceaux, séchées, puis réduites en une très fine poudre verte avec un mortier de pierre.

Mortier domestique traditionnel pour pulvériser les feuilles de thé Matcha

Autrement dit, là où 99,99% des feuilles de thé du monde sont infusées

Celles du thé matcha sont pulvérisées pour être intégralement absorbées par le buveur.

C’est cette différence fondamentale qui multiplie par plus de 100 les bienfaits santé du thé matcha par rapport à n’importe quel autre thé vert.

L’effet de l’EGCG du thé vert est bien plus marqué que celui des autres thés (thé noir, thé blanc, rooibos, etc.) parce qu’il n’est pas fermenté.

Le thé noir, par exemple, contient 10 fois moins d’ECGC que le thé vert classique car le processus de fermentation altère la molécule.

En revanche… le thé Matcha contient 137 fois plus d’ECGC que le thé vert infusé.

C’est la conclusion de cette étude déterminante parue en 2003, et menée par des chercheurs en chimie de l’université du Colorado : les ECGC du thé Matcha sont beaucoup plus puissants que ceux du thé vert le plus riche en ECGC !!!

Plus riche… et plus profitable !

Et non seulement ils sont plus nombreux, mais leur biodisponibilité est trois fois supérieure à celle du thé vert classique.

Cela signifie que non seulement ces bonnes molécules sont plus nombreuses, mais en plus elles bien mieux assimilées par notre organisme.

Autrement dit : les nutriments santé, et notamment permettant de prévenir le cancer, sont 137 fois plus nombreux et 3 fois plus efficaces dans le Matcha que dans le thé vert classique… qui est déjà le plus puissant des thés !

Comment obtenir cet effet 137 fois plus puissant ?

La puissance des bienfaits santé du thé Matcha ne tient pas seulement à sa fabrication : elle tient aussi à sa préparation.

La préparation traditionnelle du thé Matcha, je vous l’ai présentée dans mon précédent message : il dissoudre la poudre dans de l’eau chaude grâce au cha-sen, un fouet en bambou.

C’est ce mélange qui permet la meilleure assimilation possible des nutriments bienfaiteurs du thé vert.

Que se passe-t-il dans votre corps une fois que vous avez porté le Matcha à vos lèvres ?

Je vous en parlerai dans un prochain message…

A très vite,

Rodolphe Bacquet